« Le photo-reporter REZA est exposé à la Villette depuis le 16 sept. | Accueil | Ecoutez le reportage de RFI sur l'installation du photoreporter REZA à la Villette »

20 septembre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Cécible

Le droit à la tolérance ?
Bon c'est vrai que c'est le sujet de ce conte, mais où lire les commentaires des 10 invités à la une sur ce spectacle ?

Jose mendes

J'attendais plus de ce spectacle. Il manque de rythme, il est trés lourd à suporter, malgré la musique.il n'est pas amusant , Il me semblait forcé .Les comédiens crient presque tout le temps. Pendant la prestation du 17 octobre, plus ou moins 50 personnes sont sortis et je discutais avec quelques personnes qui sont restés et elles trouvait l'spetacle pas terrible aussi.
malgré un ensemble d'effets spéciaux il ne décolle jamais , sauf quelques rares petits moments.Mais je trouvais la façon de montrer la sexualité de mauvais gout , surtout parce que avais beaucoup d'enfants dans le public. Beaucoup des cerises et très peu de gâteau

pierre

j'ai été plutôt déçu par le spectacle; je m'attendais au moins à quelques numéros de cirque, à un hommage rendu au monde du spectacle, aux comédiens, circassiens, musiciens...rien de tout cela.
l'affiche est trompeuse par rapport à ce qui est proposé, et d'ailleurs beaucoup de gens semblent s'être trompés en venant avec de jeunes enfants voir ce spectacle et beaucoup sont sortis en pleine représentation; il y a quelques scènes crues et explicites; comment a-t-on pu laisser entrer ces enfants? quelques précautions d'usage auraient dues être prises.
Il ya de belles images et puis c'est tout; cela manque de poésie, de fluidité; dommage parce que l'histoire est belle mais mal construite.Notamment le passage à Paris avec une référence à "Cabaret" avec de la musique à la "Kurt Weill" donc typiquement allemande est ratée et avec un contre-sens musical énorme.
La fin aussi est très longue, après la mort du géant.
applaudissements polis à la fin dans une salle beaucoup moins remplie qu'au début.

coach outlet

nothing is impossible for a willing heart.

Seif

Mon amie m'avait invité à ce spectacle. Nous y sommes allés en toute confiance ayant l'habitude d'assister aux excellents spectacles de cirques proposés sous le chapiteau. Quelle déception ! Le début était simplement décevant, puis le spectacle est devenu de plus en plus lourd jusqu'à en devenir pénible. Sans finesse, trame bancale et pas vraiment de performances artistiques. Mais surtout, l'utilisation de références au cinéma (Le Dictateur), à l'histoire contemporaine (le génocide des juifs) ou culturelles (clichés sur l'Angleterre victorienne) au 1er degré, sans lien avec la trame et avec un humour lourdingue, rend le spectacle vraiment pénible pour petits et grands. J'avoue que nous sommes sortis avant la fin, déclenchant une procession de personnes qui avaient de fuir ce spectacle. Une erreur des programmateurs ?

Christian Louboutin Outlet

Wise man have their mouths in their hearts, fools have their hearts in their mouths.

beats studio

First, it attracted me the most is its practicality and its convenience. Second, it's personalized design fascinated me. Finally, I must mention is its economy. I believe it will have a very good development prospects.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.